Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:36

Un rapport atomise les tests de résistance

22 novembre 2011

Le groupe d’eurodéputés ALE/Les Verts a présenté ce 22 novembre un rapport d’expertise sans concessions sur les tests de résistance des centrales nucléaires européennes. Périmètre, données, méthodologie… Il liste les vulnérabilités des tests de résistance.

Suite à l’accident sur la centrale japonaise de Fukushima, l’Europe avait décidé de soumettre ses réacteurs à des tests de résistance. A l’aune de ce rapport, le constat est cinglant : « les tests ne vont pas nous donner d’informations sur la sûreté des centrales nucléaires européennes », assène Wolfgang Renneberg, auteur de l’étude. D’abord à cause du périmètre considéré : « les scénarios sont incomplets », juge-t-il. Par exemple, en cas d’incendie ou de chute d’avion. « La gestion de la sûreté et les éventuelles erreurs humaines sont également absentes. »

Quant aux scénarios étudiés, l’examen ne serait pas assez approfondi. L’usure des matériels aurait ainsi été négligée. D’autant qu’il « n’y a pas vraiment d’inspection », relate Wolfgang Renneberg. Les tests reposeraient sur les rapports fournis par les opérateurs. « On se fonde sur les données de la licence d’exploitation. Dans la plupart des cas, elle a été accordée il y a 30 ou 40 ans », dénonce-t-il. Les connaissances, notamment, ont depuis évolué.

Outre les données, la méthodologie est mise en cause. Exemple avec le risque sismique : il existe de multiples méthodes de calcul de la gravité d’un tremblement de terre. Mais « les tests n’offriront aucune possibilité de comparaison », regrette l’auteur du rapport. Facteur aggravant, l’absence de définition de la notion de solidité. De toute façon, « les tests se déroulent sur une durée limitée », conclut-il. Impossible de mettre en place un examen par les pairs.

Pour en savoir plus :

source: www.environnement-magazine.fr

voir l'article en ligne: link

Partager cet article

Repost 0
CAN - Collectif pour des Alternatives au Nucléair - dans En parlant du nucléaire...
commenter cet article

commentaires

Qui Sommes Nous?

  • : CAN Commission pour des alternatives au nucléaire sud gresivaudan
  •  CAN  Commission pour des alternatives au nucléaire sud gresivaudan
  • : Le CAN, collectif né le 28/09/11 est devenu la "Commission pour des Alternatives au nucléaire", au sein de l'Association GSE depuis le 15/04/13. Il s’est monté à l’initiative de citoyens de Saint Marcellin, du Royans et des alentours et est ouvert à toutes personnes et associations désireuses d’agir pour l’arrêt du nucléaire et la mise en place d’alternatives durables (ni nucléaire, ni gaz de schistes). contact: cansudgresivaudan@yahoo.fr
  • Contact

Prochaine réunion

Venez nombreux joindre vos forces vives et esprits créatifs pour un monde meilleur ! Prochaine réunion: le 16/12/13 à 20h30 Maison des Associations de St Marcellin